T’étais où?

Nous partîmes 13 (loyalement inscrits sur la page Fumandchuesque dédiée à l’évènement). Mais par un prompt renfort, nous nous vîmes 19 en arrivant à Trets (Merci à Thierry A, François K, Gilles B et Jean-Christophe G pour leur ralliement).

Sous ces auspices favorable et un ciel promettant averse, les Esqiches pénétrèrent sur le pré synthétique pour un échauffement (si si c’est possible) mené par le socio Laporte (le F pas le M). Nonobstant le fait que leurs corps athlétiques ne soient point rompus à ces exercices, ils poussèrent le vice jusqu’à une séance de gainage (15 secondes faut pas pousser mémé)!

Il faut croire que ces exercices présentèrent quelques qualités puisque la photo traditionnelle commise, l’entame de match permit à un collectif puissant de déstabiliser la défense adverse pour marquer un essai par Stéphane A mis en jambe par sa grasse matinée (5h30-10h45 !). 0-1.

Échaudés par cette entame tonitruante nos opposants serrèrent les rangs, le combat s’équilibra malgré une domination territoriale des sangs et or.
Sur un joli renversement la balle parvint à l’aile ou Gérard M en force aplatit dans l’en-but. Les supporters ovalarquiens suspectèrent un en avant mais l’arbitre bien placé valida l’essai. 0-2

Grisé par cet avantage au score peu habituel à ce moment du jeu nos joueurs perdirent alors un peu de leur concentration, une percée plein champ d’un centre adverse sur un jeu rapide permit la réduction du score. 1-2 à la fin du premier tiers temps. Le deuxième tiers temps à l’avantage des locaux fut notable par l’entrée en jeu du second arbitre qui bien que non reconnu par nos hôtes fut pour eux un renfort efficace.

Le score était alors de 3-2 (non j’ai pas vu les essais et de toute façon même si je les ai vus je les raconterai pas, c’est un résumé esquichéen, ils n’ont qu’à avoir des unijambistes eux aussi !).

Une action d’une grande fluidité se déployait sur le flanc gauche de notre pack, se prenant pour son ailier de frère, Gilles B appelait la balle lorsque surgissant du néant (Si j’en fais trop vous m’arrêtez !) l’arbitre (enfin le bach_bouz_, phacoch____, ectopl____ qui tenait lieu d’arbitre) s’immisça pour une interception de toute beauté. Certains de bénéficier d’une mêlée, les joueurs s’arrêtèrent. Enfin… coté Esquiche… Ramassant le ballon nos adversaires jouèrent le coup à fond, suivis par l’homme en rouge qui valida le point.4-2.

Ce qui s’est passé ensuite j’ai pas tout enregistré, journaliste c’est un métier.

Ce que je peux en dire c’est que Glenn et Christophe R ravivèrent l’espoir en ramenant le score à 5-4.

Les forces Esquichéenes s’épuisaient, Christophe C sur un pied, Gérard M sur 4 roues, durent quitter leurs partenaires mais tout était encore possible…. C’est alors que revenu de son néant natal l’homme en rouge refit parler de lui (qu’est-ce qu’ils ne feraient pas pour être dans le journal !).

Le troisième ligne grand champ adverse en retard (ou en avance c’est juste une question de point de vue) du mauvais côté du regroupement, gratta la gonfle (si si c’est gonflant), se releva et partit dans le dos de notre avant-garde qui était aussi l’arrière !
Toujours avisé l’officiant au sifflet valida la victoire alors que nos joueurs excédés quittaient le vert. Résultat : match nul 6-4.

En conclusion, grâce à ces coups du sort, nous passâmes entre les gouttes et un moment frustrant. Le casse-croûte partagé avec nos amis d’Ovalarc une mousse à la main (vraiment une mousse, 4/5e mousse et 1/5e bière) clôtura cette partie dans une ambiance sympa.

Désolé d’avoir commis ce poulet. J’ai bien essayé de récupérer les souvenirs des protagonistes, mais 24 heures après les faits les souvenirs s’emmêlent. J’ai obtenu 8 noms pour 4 essais, alors si mon tri ne fut pas correct je m’en excuse auprès des intéressés et je promets de ne plus me tordre le genou. Je ferai que les bras comme ça j’aurais une excuse 😉

Je vous bise quand même.
Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.