Fukuoka mon amour : Day 2

Que dire ? par ou commencer? comment faire avec un très gros mal de tête? Peut être ne rien raconter parce que tous ce qui se passe au Japon reste au Japon. Se dire que ce gros mal de tête résume à lui tout seul la journée et surtout notre dernière nuit fukuoite. Le rugby c’est du rugby. Joli terrain mais

Fu où sont les vestiaires?

Ça restera possiblement la phrase culte du déplacement. Bin ouais quoi, y avait pas de vestiaires et seulement 2 douches pour approximativement près d’une centaine de joueurs. Les équipes étaient composées en fonction de catégorie d’âge et complétées par des joueurs d’autres équipes selon le déroulé des matchs. Je vous passe le côté sportif qui était équilibré, physique et plus ou moins rapide selon les catégories 😀. À noter la présence d’une joueuse, d’ailleurs élue MVP, et de quelques joueurs de plus de 80 ans.
Réception au Asahi Beer Garden avec gros repas, moult bières et pleins de chansons. Niveau 3ème mi-temps les Baabaas ont survolé les débats. Tellement survolé que nous nous sommes mis à la quête, non pas de Get 27 macération 10 ans, mais d’un karaoké après le Asahi Beer Garden. Une pause dans un bar pour nous rafraîchir de bières et même de cidre pour l’un (et il n’est pas breton). Pas de visites de la police cette fois mais des chansons à faire boire tous les japonais du bar. Bar ou un breuvage vert était présent mais pas homologué.
Lever de camp après des tournées et des rappels, pour enfin atterrir dans notre karaoké. Bizarrement là, ça commençait à chanter légèrement faux… À tel point qu’on est parti, enfin quelques courageux (ou suicidaires ), danser.

Et si vous vous demandez si les paquitos sont interdits au Japon, la réponse est non 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.